Top 15 pour lutter contre la constipation de la grossesse et du post-partum

Les joies de la grossesse et du post-partum !

Grossesse, post-partum, post-accouchement et constipation.
Vaincre la constipation.

Ton transit se ralentit, tu as des ballonnements, des douleurs abdominales… C’est normal, il est très fréquent de souffrir de constipation passagère pendant la grossesse et après avoir accouché. Souvent bénigne, la constipation est malgré tout très incommodante et gâche la vie de la femme enceinte et jeune maman en post-partum. Cependant, pour éviter la case hémorroïdes tant redoutée (qui touche jusqu’à 30% des femmes), il faut changer un peu ses habitudes pour « faciliter un peu les choses ».

  1. Boire plus d’eau : le manque d’hydratation induit souvent une constipation (il est recommandé de boire 7 verres d’eau par jour, préférablement entre les repas). Il est intéressant de privilégier une eau riche en magnésium, d’éviter les boissons alcoolisées (surtout pendant la grossesse, bien-sûr …), le thé et le café qui sont des diurétiques et donc déshydratent le corps.
  1. Consommer des fruits frais (locaux & de saison idéalement) comme des melons, oranges, kiwis, ananas ou encore des pommes. Ils sont également très efficaces sous la forme de jus ou smoothies ( à la cerise, orange, raisin, pomme ou prune).
  1. Consommer des légumineuses tels que les haricots blancs, les lentilles ou pois chiche.
  1. Eviter le fromage et les produits laitiers riches en lactose qui favorisent les ballonnements, en revanche, vous pouvez consommer des yaourts (riche en probiotique).
  1. Privilégier les légumes riches en fibre comme les épinards, le fenouil, la betterave, le choux, les brocolis, les carottes, le poireau, l’asperge et l’aubergine. Il faut choisir préférablement des céréales complètes non raffinées comme le riz complet et le pain complet.
  1. De manière général, il est préférable de consommer des produits naturels et non transformés (non industriels).
  1. Consommer des fruits secs en commençant par des pruneaux (ou bien de l’eau de pruneau), abricots secs, amandes, figues, cacahuètes et noisettes.
  1. Utiliser de l’huile d’olive pour la cuisson et les assaisonnements.
  1. Ajouter quelques graines de lin à vos préparations. Cette graine est source de calcium, acide gras et a également des vertus laxatives très recherchées.
  1. Un indispensable : Adopter la bonne position sur les toilettes !
image du site : https://www.rougeframboise.com/bien-etre/lerreur-presque-monde-allant-aux-toilettes/2

Les toilettes conçues de nos jours ne respectent pas les besoins physiologiques des êtres-humains et sont la source de nombreux troubles digestifs, dont la constipation. En effet, la position idéale est la position de droite, à savoir : buste légèrement penché en avant et les pieds presque au niveau des fesses (sur-élevé d’un vingtaine de cm du sol). C’est simple ! Il suffit simplement de disposer d’un marche-pied (ou squatty-potty) et de se pencher en avant (en ayant les jambes écartées). Pour aider encore davantage, un lent mouvement de balancier avant / arrière peu être mis en place pour favoriser la descente.

Comment garder un souvenir inoubliable de votre allaitement ? RDV sur la e-Boutique Trésors de Lait. Modèle Clarisse.
  1. Bouger davantage et s’activer ! (en faisant une belle balade, une grande session ménage ou une séance de yoga)
  1. Etre davantage à l’écoute de son corps et multiplier les tentatives à différents moments de la journée (en privilégiant les instants plus tranquilles, à l’écart des autres membres de la famille). La proximité, ça peut bloquer !
  1. Ne jamais forcer ! C’est cela qui facilite l’apparition des hémorroïdes !
  1. La peur de pousser… Si tu as peur de pousser à cause d’une épisiotomie ou d’une déchirure post-partum, tu peux t’aider d’une ‘Peri bottle’ ou bidet portatif pour envoyer de l’eau tiède sur la zone périanale au moment tant redouté. J’en parle plus en détail dans l’article sur l’équipement et convalescence post-partum.
  1. En dernier recours, des suppositoires laxatifs peuvent être délivrés en pharmacie (attention à ne pas en abuser toutefois).

Attention : certaines maladies (hypothyroïdie, maladies inflammatoires, diabètes ou certains cancers par exemple) et certains traitements peuvent provoquer des constipations plus durables ou conséquentes. Dans tous les cas, si la constipation perdure, il convient de consulter un médecin.

🌼 | N’oublie pas de rejoindre ma page Facebook et mon compte Pinterest pour découvrir de nouveaux articles sur la grossesse, l’accouchement, l’allaitement ou le post-partum |🌼

Pour ne rater aucune actus, Abonne-toi en renseignant ton email ci-dessous:

Traitement en cours…
Terminé ! Vous figurez dans la liste.

Sources

400 remèdes de grands-mères, Philippe Chavanne, First Editions, 2010
Mini-encyclopédie des médecines naturelles
200 remèdes à l’huile d’olive, Céline Naissant, First Editions, 2012
1001 remèdes maisons, Sélection du Reader’s Digest https://eurekasante.vidal.fr/parapharmacie/phytotherapie-plantes/lin-linum-usitatissimum.html


Laisser un commentaire