Qu’est-ce que le Post-partum ?

Post-partum

Le post-partum est un moment particulier de la vie d’une femme. Étymologiquement, cela provient du latin ‘post’ qui signifie après et ‘partus’ qui veut dire accouchement. C’est donc une période qui s’étend de la fin de l’accouchement et qui ne se termine qu’au retour de couche, c’est-à-dire, au retour des règles. Il faut donc avoir en tête que c’est une période qui s’annonce indéterminée. Seul le retour des règles indiquera la fin de la période, associé à un relatif retour à la normal.

Un moment d’adaptation familial

Qui veut dire accouchement, veut dire naissance et arrivée d’un nouveau bébé dans une famille. Il s’agit donc d’une période d’ajustement, une vie qui passe de 2 à 3, de 3 à 4, de 4 à 5 … ou plus encore. Une nouvelle vie. Ce nouveau membre est un inconnu, un être qu’il faut apprendre à connaître, à apprivoiser … tout en veillant à l’équilibre des autres membres du foyer.

Une réappropriation du corps

Le petit habitant qui avait élu domicile il y a 9 mois a fait ses bagages et ne reviendra plus jamais. C’est un corps transformé, arrondi, inconnu, vide et meurtri parfois qui refait surface. Un corps inhabituel auquel doit s’accommoder la jeune maman. L’ accouchement qui vient d’avoir lieu et le déroulé (à savoir, accouchement naturel, pose d’antidouleur, épisiotomie, utilisations d’instruments, interventions médicales, chirurgicales diverses ou non) et la durée de celui-ci jouent énormément sur l’issu du post-partum, son vécu mais également le rétablissement qui en découle (voir détail plus bas).

Un bouleversement hormonal

Dans les heures qui suivent l’accouchement, les taux d’oestrogène et de progestérone (présents en très grande quantité pour le bon déroulement de la grossesse) chutent brutalement. Fatigue et dégringolade des hormones ne font pas bon ménage et sont généralement source de sensibilité exacerbée, de sautes d’humeur, d’une certaine forme de mal-être et d’une perte de confiance en soi.

Ce qui est normal et ce qui ne l’est pas

Que peut-il se passer pendant le post-partum ?

Sur le plan physique, il est fréquent de ressentir de l’inconfort associé aux éléments suivants:

  • Points d’épisiotomie et tiraillements liés à la cicatrisation
  • Lochies (c’est le nom caractéristique des saignements post-partum)
  • Douleur lombaire due à la péridurale
  • Contractions utérines associées à la rétraction de l’utérus (douleur croissante à chaque grossesse)
  • Montée de lait, crevasses, engorgement et autres joyeusetés liées à l’allaitement
  • Faiblesses musculaires
  • Courbatures au cou, bras, dos ou hanche
  • Pression dans le bas ventre
  • Hémorroïdes
  • Incontinence
  • Constipation 
  • Œdème

Durant les 6 premières semaines, ces maux du post-partum sont fréquents. Néanmoins, chaque femme est différente, chaque accouchement est différent et chaque aventure post-partum l’est également. 

Si, 8 semaines après l’accouchement l’un des symptômes persiste, il convient de consulter un professionnel de santé:

  • Persistance des fuites urinaires, gazs ou selles en riant, toussant, eternuant, soulevant une charge, marchant, courant
  • Difficulté à aller à la selle
  • Douleur lors des rapports sexuels
  • Douleur persistante au dos
  • Sensation de pression ou de gonflement au niveau du vagin ou rectum
  • Difficulté à retourner à la vie normale ou à réaliser les activités du quotidien

Sur le plan psychologique, il est très fréquent et normal de se sentir :

  • Plus émotive que la normale
  • Surmenée par tous les soins et l’attention à apporter à ce petit être
  • Troublée et confuse dans ses prises de décision
  • Agacée par les petites choses du quotidien
  • Intimidée par le fait de quitter la maison
  • Après plusieurs semaines post-accouchement : vous vous sentez mieux.

En revanche, il n’est pas normal de se sentir :

  • Dévastée et pleurer de frustration
  • Dépassée par des pensées angoissantes et intrusives
  • Angoissée de manière permanente par la peur d’être une mauvaise mère
  • Dénuée de sentiment
  • Terrifiée par le fait de quitter la maison
  • Après plusieurs semaines post-accouchement : la situation se dégrade.

Dans le cas présent, il convient de consulter rapidement un spécialiste.

Cette période est en conséquence cruciale et en termes de reconstruction (physique et mentale) et de l’on distingue facilement des enjeux qui se dessinent :

  • Bonne qualité des soins reçus durant le séjour à la maternité 
  • Bonne qualité des équipements disponible à la maison pour faciliter le retour à la “normale”.
  • Repos suffisant de la maman pendant le temps nécessaire
  • Bonne alimentation de la maman
  • Contrôle de la bonne santé mentale de la maman
  • Engagement/investissement du père envers le nouveau-né 
  • Engagement/investissement du père (et de la famille présente) envers les tâches ménagères (course, repas, gestion du linge)

Si l’on se penche sur le suivi du post-partum en France (physique et psychologique), on constate un retard très significatif par rapport à certains de nos voisins comme la Hollande, l’Allemagne, l’Australie ou le Japon. Ces pays témoignent d’une meilleure connaissance du sujet et de meilleurs équipements une fois le retour à la maison effectué. Plus encore, on y trouve un meilleur suivi physique et psychique qui permet notamment le dépistage des dépressions post-partum, un mal trop fréquent qui touche à 15 à 20% des femmes et également 7 à 10% des hommes.

🌼 | N’oublie pas de rejoindre ma page Facebook et mon compte Pinterest pour découvrir de nouveaux articles sur la grossesse, l’accouchement, l’allaitement ou le post-partum |🌼

Pour ne rater aucune actus, Abonne-toi en renseignant ton email ci-dessous:

Traitement en cours…
Terminé ! Vous figurez dans la liste.

Source 

Ordre professionnel de la physiothérapie du Québec. Organisme mondial de la Santé.

D’autres articles sur la grossesse, l’accouchement, l’allaitement ou le post-partum ?

La phase de transition : troisième phase de la dilatation

Bonne nouvelle, la phase de transition est souvent la plus rapide de la dilatation. (et heureusement !). C’est aussi un des moments les plus difficiles à passer. Très fréquemment, la maman perd confiance en elle et se sent totalement dépassée par les événements et la douleur. … Lire la suite La phase de transition : troisième phase de la dilatation

La phase de latence ou pré-travail : première phase de la dilatation

Les contractions sont espacées (toutes les 5 à 30 minutes en moyenne) et durent de 30 à 45 secondes. C’est souvent l’étape la plus longue de l’accouchement car tout se met en place. Au début, la maman hésite et n’est pas sûre que le processus de l’accouchement ait commencé … … Lire la suite La phase de latence ou pré-travail : première phase de la dilatation

Première étape de l’accouchement : tout savoir sur la dilatation

L’accouchement se déroule en trois étapes clés : la dilatation du col de l’utérus, l’expulsion du bébé et la délivrance (expulsion du placenta). La première étape de l’accouchement, la dilatation, est elle-même scindée en trois phases : le pré-travail, la phase active et la phase de transition. … Lire la suite Première étape de l’accouchement : tout savoir sur la dilatation

Chargement en cours…

Un problème est survenu. Veuillez actualiser la page et/ou essayer à nouveau.


Une réflexion sur “Qu’est-ce que le Post-partum ?

Laisser un commentaire